Agence Canelle

2021, l’année phygital 1/4

2021, ANNEE DU PHYGITAL

 

Non ce n’est pas un nouveau végétal ! « phygital » est un néologisme, une hybridation des mots « physique et digital ». Il désigne la stratégie marketing qui permet de faire fonctionner en synergie les avantages du commerce de détail avec les atouts du e-commerce.

 

Après des années de guerre entre le commerce physique et le e-commerce, la frontière entre les deux camps n’est plus hermétique.

 

Pour commencer une série de quatre articles sur le phygital, nous aborderons d’abord l’histoire de la relation compliquée entre les commerces de détail et l’e-commerce. L’année 2020 marquera un tournant majeur dans l’histoire, avec la Covid comme agent de pacification entre ces protagonistes.

 

Les articles suivants détailleront le mécanisme d’hybridation, et les avantages mutuels dont chaque partie peut tirer un large profit.

Plus tard, nous verrons les stratégies d’interaction avec le ‘web-to-store’ et son pendant, le ‘click-to-mortar’.

Pour finir, nous verrons quelques idées concrètes, et des outils digitaux pour commencer à répondre aux attentes du marché.

 

Le but de cette série étant de décrypter cette mutation du commerce afin de définir des axes stratégies concrets et adaptés au marché du jardin et de l’animalerie.

 

 

  1. CHRONOLOGIE D’UNE MUTATION

 

Retour dans les années 2010 :

 

En jardineries et animaleries, les rayons manufacturés ont été les premiers à souffrir de la concurrence venue du net : prix bas, larges gammes, livraison à domicile, paiement sécurisé. On se rappellera de la guerre des croquettes quand les animaleries ont vu rapidement le chiffre d’affaires et la marge du rayon croquette s’éroder avec l’apparition de pure player agressifs.

 

Grâce à sa spécificité, l’univers du végétal résiste un peu mieux face à la pression du e-commerce : les plantes sont des produits frais, délicats, ou bien trop encombrants pour être livrés convenablement. Les clients traditionnels aiment voir, toucher, être conseillés et choisir leurs plantes. Quel plaisir de revenir au rythme des saisons. Pour beaucoup de clients, les jardineries et animaleries ont une image de lieu de détente, de loisir et de bien-être. C’est un atout majeur dans la démarche phygitale avec l’expérience client au centre des préoccupations.

 

Dès 2010, des enseignes de jardineries ont mis en place la vente en ligne au prix d’un travail colossal. Pour des magasins physiques, les contraintes de la vente en ligne sont plus importantes que pour un pure player :  définition des gammes, fixation juste des prix, gestion des stocks en temps réel, organisation de la logistique, cohérence des actions commerciales, investissement massif dans la conception du site…

Cet exercice est d’autant plus périlleux pour les grandes enseignes. Elles réunissent parfois en leur sein des entités de nature très différentes. Quel exercice que de coordonner des groupements, des indépendants, des intégrés, des franchisés, des enseignes différentes au sein de mêmes groupes !

 

Jusqu’alors, les petites structures ne voyaient pas le développement de la vente en ligne comme une priorité. Un site informatif basique et quelques post sur Facebook faisaient l’affaire en guise de communication digitale.

2020 : L’année de la conversion digitale

 

Le confinement a précipité la mutation du commerce. ​Une étude Nielsen confirme que le e-commerce en 2020 est passé en France de 5,7 % en 2019 à 9,5 % durant le 1er confinement. Durant cette période, l’activité́ des drives et des livraisons à domicile a, quant à elle, augmenté de 75 % et de nombreux drives de supermarchés ont en moyenne, triplé leur chiffre d’affaires.

 

Faisons honneur aux interprofessions des jardineries, animaleries et fleuristeries qui se sont battues remarquablement pour les maintenir ouvertes.

La plupart des magasins ont aussitôt mis en place des solutions d’urgence diverses : communication via Facebook, Instagram, sms, emailing, réservation par téléphone ou par mail, mise en place du click & collect.

On a vu de petites structures monter des sites de vente en ligne simples et efficaces via leurs agences de communication ou même seuls grâce à des CMS, ces outils de création de sites web gratuits ou presque (wix, wordpress, weebly).

Finalement, ce sont ces petites structures indépendantes qui ont eu le plus de souplesse pour s’adapter au jour le jour !

 

A la sortie, la digitalisation du commerce s’est vue boostée comme jamais !

Autres acteurs de cette transformation, l’Etat et les collectivités locales qui ont aussitôt mis en place des aides, des subventions et un portail pour accompagner la digitalisation des entreprises (francenum.gouv.fr.)

 

Désormais, les magasins physiques ont largement accepté la nécessité d’adopter et de maitriser les outils digitaux. Les habitudes d’achat du public ont si vite évolué qu’il semble que nous soyons arrivés à un point de non-retour. Alors, allons de l’avant et adoptons une phygital attitude !

Téléchargez l'article au format pdf

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées.

(André Gide)